Concerts 2021

27/02 Festival des Forêts
27/02 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Isabelle CHOMET et Bertrand CAZÉ, guitares - Cathy de KESSEL, sophrologue
Scarlatti, Bach, Vivaldi
10/04 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Isabelle CHOMET et Bertrand CAZÉ, guitares - Cathy de KESSEL, sophrologue
Bach, Weiss, Lully, de Visée, Rameau
25/04 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Maria-Pia BONANNI, flûte et Bertrand CAZÉ, guitare - Cathy de KESSEL, sophrologue
Sor, Giuliani, Vivaldi, Albinoni, Morriconne,
30/05 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Maria-Pia BONANNI, flûte et Bertrand CAZÉ, guitare - Cathy de KESSEL, sophrologue
Sor, Giuliani, Vivaldi, Albinoni, Morriconne,
12/06 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Isabelle CHOMET et Bertrand CAZÉ, guitares - Cathy de KESSEL, sophrologue
Scarlatti, Granados, Falla, Albeniz
13/06 Festival des Forêts
Bain de Forêts Musical - Duo Isabelle CHOMET, guitare et Jérôme MAURY, clarinette - Cathy de KESSEL, sophrologue
20/06 Manoir d'Etainnemarre (76)
Concert Dominique Lemaître
I. Chomet, guitare - B. Prédalie et N. Dumesnil, sopranos - A. Aubrée et F. Veilhan, flûtes - S.R. Bernard, harpe celtique - D. Duarte Nunez, percussions - Cehn Thiry, contrebasse
3/07 Eglise St-Merry (Paris 4è)
Concert Dominique Lemaître
Ensemble Akantha - Présentation du CD Laps (Da Vinci Classics - UVM distribution)
I. Chomet, guitare et direction artistique - J. Polack, direction musicale - J.P. Moisseron, flûte - J. Maury, clarinette - S. Guijano, violon - M. Perreau, alto - A. Soumagne, violoncelle - S.F. Léger, harpe - F. Moreau, percussions
"La musique de Dominique Lemaître, éloignée des clivages, des catégories et des modes, occupe une place bien singulière dans l’aventure musicale de notre époque : sise hors du champ des esthétiques d’avant-garde, “solitaire” certes, pourtant en “prise directe” avec son temps, elle est résonance, écho d’une poésie étouffée ou perdue – non pas poésie urbaine, comme un Varèse a su la faire jaillir dans la douleur de la dissonance et du cluster, mais poésie de l’intemporalité, de l’espace, toute de vibration intérieure, de “lyrisme” profond au sens antique, oriental – une musique non acérée qui, pour paraphraser Dutilleux, chante, vagabonde, suggère “le mystère de l’instant”.
Daniel Kawka, chef d’orchestre.